Bricolage, chauffage

Les cheminées a feu ouvert schéma, différents types, entretien.


Les cheminées a feu ouvert avec schéma


(index complet du site dans le menu déroulant de couleur maron en bas des pages)

- La cheminée est un moyen de chauffage très ancien qui revient à la mode tant pour son rôle décoratif que pour l'ambiance et la chaleur qu'elle donne dans la pièce où elle se trouve. Il faut savoir cependant qu'en ce qui concerne le chauffage, une cheminée à feu ouvert nest pas capable d'assurer une chaleur égale à nos habitudes thermiques (18 à 20°), car elle a un faible rendement calorifique.
Les constructeurs ont donc étudié des systèmes utilisant la circulation de l'air chaud et les calories dégagées par la combustion. Ces systèmes peuvent être montés lors de la construction de la cheminée ou sur une cheminée déjà existante.
Une cheminée ne peut pas être construite dans n'importe qu'elle condition : il est nécessaire de tenir compte de multiples éléments. Ainsi, il faut évaluer le volume de la pièce à chauffer, calculer les déperdition de chaleur dues aux ouvertures (fenêtres, portes), aux sols et aux murs, envisager l'implentation du conduit de fumées, ainsi que sa hauteur et sa section. Il convient en outre d'étudier l'épaisseur des murs, la nature des matériaux à employer, les caractéristiques des différentes parties de la cheminée, sans oublier les exigences locales, notamment en ce qui concerne les vents.

Le principe général de fonctionnement

Les éléments visibles constituant une cheminée sont : l'âtre, placé près du sol de la pièce à chauffer ; la hotte inclinée, qui peut s'élever jusqu'au plafond; deux jambages, parfois recouverts de chambranles qui soutiennent le manteau; une traverse horizontale, ou linteau, qui repose sur les jambages et cache le manteau; une tablette. A l'intérieur de la cheminée, on trouve le coeur et le contre-coeur, puis non visibles : la gorge, la tablette anti refoulement, l'avaloir et le conduit de fumées.
- L'âtre. Il s'agit de l'endroit où est disposé le foyer. Il se compose d'une dalle horizontale en matéraux réfractaires, (briques ou pierres), située au niveau du sol ou légèrement surélevée. C'est à cet emplacement qu'a lieu la combustion. Placez e bois sur une grille ou sur des chenets pour faciliter le tirage. Lorsque l'âtre est légèrement surélevé, un cendrier destiné à recueillir les cendres peut être placé juste en dessous.
- Le coeur et le contre-coeur. C'est la paroi qui monte verticalement, puis s'incline, en fermant l'âtre par le fond. Construit dans le même matériaux que l'âtre, il est recouvert d'une plaque de métal (le contre-coeur).

L'inclinaison du coeur a pour but de rayonner la chaleur accumulée vers le sol par cette paroi et facilite également la contruction de la tablette anti refoulement.
le contre-coeur, généralement en fonte, est disposé sur la partie supérieure du coeur. Il en assure la protection contre la suie et évite ou limite les déperditions de chaleur.
La hotte. Elle comprend la partie qui surmonte le foyer et a la forme d'un entonoir renversé s'inclinant en biais vers le plafond. La hotte reçoit les fumées et les gaz de combustion qu'elle canalise vers le conduit de fumées.
La tablette antirefoulement. Formée par l'inclinaison du coeur dans sa partie haute, elle a pour but d'empécher la descente sur le foyer de l'air extérieur pouvant pénétrer dans le conduit.
La gorge. Il s'agit d'un élément important de la cheminée qui, en rétrécisant le passage des gaz de combustion, les oblige à entrer plus rapidement dans l'avaloir.
L'avaloir. Egalement appelé chambre à fumées, il fait fonction de régulateur de tirage. En effet, c'est dans cet emplacement faisant suite à la gorge que se produit le mélange des gaz de combustion de l'air ambiant venant par le foyer et éventuellement de l'air froid descendant de la cheminée et, en principe, arrété par la tablette antirefoulement. l'inclinaison de l'avaloir, par rapport à l'horizonrale, ne doit pas être inférieure à 60°.

L'entretien

Il convient d'observer les règles générales existant pour tout chauffage. Vous ferez donc un ramonage périodique : si un mauvais tirage se produit, vérifiez que le conduit n'est pas obstrué par un corp étranger (brique déscellée, animal mort), ce qui aurrait pour effet de refouler les gaz et les fumées dans la pièce.
Parmis les autres causes de mauvais tirage, citons les accumulations de suies, le branchement du conduit d'un autre appareil sur le-dit conduit, de trop nombreux coudes : pour remédier à celà, il vous faudra faire appel à un fumiste qualifié, car, par vous-même, vous ne pourrez guère intervenir.

suite suite

schema d'une cheminée à feu ouvert
vous pouvez zoumer l'image avec les touche "Ctrl" et "+"


google utilise des cookies sur ce site pour gérer les publicités, google+ et google analytics pour en savoir plus cliquez sur ce lien : "Comment Google utilise certaines données collectées lorsque vous utilisez des sites ou applications de nos partenaires."



- Design by et contact

- Tous droits réservés


- Plan du site

- Follow aidaubricolage on Twitter

-