conseils et astuces de bricolage peinture papier peint

Vous pouvez aider les internautes bricoleurs qui nous rendent visite, en donnant votre avis, des astuces de bricolage ou des conseils en peinture, qui seront affichés sur cette page

ACCUEIL

CONSEILS

- Amménagement

- Maçonnerie

- Maçonnerie 2

- Carrelage

- Climatisation - Chauffage

- Electricité

- Menuiserie

- Peinture, papier peint

- Plomberie

- Toitures charpentes

- Divers

BRICOLAGE


Ce site étant gratuit vous pouvez apporter votre aide aux internautes en donnant des conseils et astuces de bricolage qui seront publiés sur ces page en nous les envoyant par mail ici, celà vous permet de vous exprimer sur la toile gratuitement.

Peinture et papier peint :


- mangin gérard : je désire peindre sur du papier peint épais
quelle peinture utiliser ?
- aidaubricolage : le papier peint n'est pas fait pour être peint, vous devriez plutôt enlever votre papier peint et mettre du tissus de verre mural. Voyez le sujet sur mon site en cliquant ici

- Rencha : avant d'utiliser des pinceaux neufs, doit on les tremper dans de l'eau. Merci a l'avance pour vos réponses.
- aidaubricolage : cela dépend si vous peignez avec de la peinture à l'eau ou à l'huile, si vous peignez avec de la peinture à l'huile ce n'est pas recommandé, de toutes façon ce n'est pas utile de les tremper dans l'eau , le principal c'est le nettoyage après usage, vous les lavez à l'eau ou au diluant puis avec du savon de Marseille pour qu'ils gardent toute leur souplesse.

voici quelques astuces et techniques de peinture :

Le pinceau et le rouleau ne sont pas les deux seuls accessoires pour peindre. IL existe d'autres techniques plus amusantes, qui laissent libre court à l'imagination, et permettent de créer un décors personnalisé. On peut ainsi appliquer de la peinture avec un tampon, une éponge ou un chiffon, utiliser des caches à motifs géométriques avec des rubans adhésifs tout est permis avec de la prudence et... un peu d'audace !
Créer ses propres motifs décoratifs
Une éponge trempée dans de la peinture et appliquée par tapotements successifs sur la surface à décorer donnera un effet granité de belle allure. Dans le même esprit avec la même méthode tamponné sur le mur, imprimera un motif proche du batik.
Carte blanche à l'imagination
Tamponner la peinture avec un sac en papier froissé ou la passer avec une brosse en chiendent en contrariant le sans du passage comme pour imiter les écailles de poisson. Tout est permis, il suffit de s'exercer avant pour juger le résultat en connaissance de cause. Il est évident que la teinte du fond doit être appliquée à l'avance ; la laisser sécher et réaliser le décors avec une peinture plutôt épaisse ce qui permet éventuellement de camoufler les petits défauts d'un mur. Les effets sont volontairement irréguliers c'est ce qui fait tout leur charme. Avant toute chose, il faut nécessairement, comme dans le cas d'une mise en peinture classique, prépare la surface à peindre. Débarrasser, éventuellement, les murs de l'ancien papier peint ou s'assurer que la peinture existante peut recevoir une nouvelle couche. Dans la négative, décaper. Faire sauter les imperfections et les reliefs avec un couteau de peintre. Boucher les trous avec de l'enduit. Poncer après séchage et renouveler l'opération jusqu'à ce que la surface soit complètement lisse. Passer une première couche de peinture. Il est indispensable de bien préparer les murs et les angles de la pièce. Laisser sécher la peinture d'apprêt entre douze et vingt-quatre heures suivant la peinture employée (acrylique ou laque glycérophtalique) Le bon choix des couleurs
Les goûts et les couleurs ne se discutent pas ! Cependant certains coloris ne se marient pas facilement, et rendent leur proximité agressive, voir insupportable, comme le rouge sur le vert qui, de valeur égale, crée un effet d'optique désagréable. Rester dans les teintes primaires ou "pastel" plus harmonieuses évitera des erreurs.
Les motifs géométriques se font à la manière des pochoirs, qui sont remplacés, pour plus de commodités, par du ruban adhésif. Il s'agit en fait de réaliser une sorte de décor en carreaux ou en vitrail sur le mur de fond, puis de peindre une seconde couche sur l'ensemble. Avant que cette dernière ne soit sèche retirer les bandes adhésives pour que le décor apparaisse.
Travailler avec soin
Ce procédé, a priori simple, demande une mise en oeuvre délicate. Dans le cas d'un décor à damier se servir d'un niveau à bulle : attention, les erreurs sont irréversibles. Faire preuve de beaucoup de doigté pour enlever l'adhésif sans écailler ou tacher la peinture de support. La bade doit être suffisamment collée pour que la peinture ne glisse pas dessous, mais pas trop, afin de pouvoir l'enlever aisément. Ne pas l'arracher brutalement, mais progressivement et lentement.

voici quelques conseils pour préparer les murs avant de peindre :

Avant de se saisir du pinceau ou du rouleau, il convient d'examiner les murs que l'on veut repeindre. Dans les vieux appartements ou les maisons anciennes, il n'est pas rare de trouver plusieurs couches successives qui devront parfois être traitées indépendamment. Le temps et les efforts consacrés à une bonne préparation ne sont jamais perdus : les murs n'en seront que plus facile à repeindre. Un mur sur lequel on veut appliquer de la peinture (ou poser un revêtement mural) doit avoir cinq qualités qui se résument par la formule SSSPP, ce qui signifie qu'il doit être :
- solide : le mur ne doit pas s'effriter, ni dégager de la poussière, ni tomber en morceaux.
- Sain : il doit être sans moisissures, sans salpêtre et sans efflorescences (pour les murs en ciment).
- Sec : la peinture ne tient jamais correctement sur une surface humide, même la peinture à l'eau.
- Plan : pour que la peinture soit bien plane, il faut, évidemment, que le mur soit lui-même parfaitement plan.
- Propre : les poussières, les traces grasses, les salissures empêchent la peinture de tenir convenablement. La préparation du mur va donc consister à donner à la surface à peindre ces cinq qualités. Une préparation complète, heureusement assez rare à effectuer, consiste à procéder à son nettoyage, à le traiter, si besoin est, puis à le rendre plan et lisse par enduisage.

Préparer la pièce
Vérifier la nature du fond et passer en revue les outils et les matériaux nécessaires à sa préparation.
Le ponçage produit beaucoup de poussière et il vaut mieux couvrir soigneusement le sol et les meubles si ces derniers n'ont pas été évacués hors de la pièce. Si la surface à poncer est importante, maintenir les portes fermées et calfeutrer éventuellement l'huisserie.
Travailler calmement
Prévoir largement le temps consacré à la préparation du fond qui amène parfois de mauvaises surprises : une deuxième couche de peinture apparaît sous la première ou le papier peint s'arrache difficilement. Compter avec le temps de séchage de l'enduit et de l'apprêt qui doivent être parfaitement secs lors de l'application de la peinture finale. La patience est de mise sous peine de rater la suite des travaux.
Murs avec papier peint
Si le mur est tapissé avec un papier à relief qui a été peint, et qu'il n'est pas prévu de l'enlever, la nouvelle peinture peut être appliquée directement. Le problème survient lorsque le papier comporte des motifs qui risquent de transparaître sous la peinture. Il est donc préférable, alors, d'enlever le vieux papier peint que l'on pourra remplacer par un papier uni, si l'aspect du mur paraît trop froid.
Déroulement des travaux
- 1. Humidifier et arracher les vieux papiers peints.
- 2. Lessiver et poncer les laques et peintures à l'huile.
- 3. Enduire soigneusement la surface.
- 4. Passer une sous-couche sur le mur enduit.
Murs sans papier peint
Sur un mur sans papier peint, c'est l'ancienne peinture qui va déterminer le pouvoir couvrant et l'adhésion de la nouvelle couche. Si le mur a été peint avec une peinture mate et ne présente pas de défauts particuliers, la nouvelle couche peut être appliquée sans autre préparation. Seule précaution à prendre : si l'ancienne couche est de couleur foncée, il est raisonnable d'appliquer un primaire couvrant clair, ou de passer une première couche de peinture légèrement diluée.
Toutes les irrégularités du mur comme les trous et les fissures se voient sous un papier peint ou une peinture. C'est pourquoi, il faut impérativement les reboucher avec de l'enduit de rebouchage.
Le bon enduit
Les petits trous se rebouchent simplement avec un enduit à prise rapide ou un enduit prêt à l'emploi, en tube ou en pot.
Pour les surfaces plus importantes, mieux vaut préparer soi-même le reboucheur à partir de poudre prête à gâcher.
Le bord des plaques doit être poncé. Les joints sont enduits et recouverts d'une bande de calicot. Enduire la trame et poncer lorsque que l'enduit est sec.
Fonds en bois
Passer une couche d'apprêt et poncer. Pour les fonds en pin ou en sapin, faire attention aux zones résineuses et aux noeuds. Enlever la résine et coller les noeuds.
Traiter les peintures à la chaux
On trouve souvent des peintures à la chaux à la cave ou à l'atelier. Elles sont bon marché et donnent un blanc éclatant et propre. Mais elles ont un inconvénient : elles « lâchent » du blanc. Il suffit de passer la main sur le mur pour s'en apercevoir. Les salles à manger sont parfois peintes à la chaux. C'est un fond parfait tant que la couche de peinture tient encore. Il faut naturellement enlever les zones qui s'écaillent, passer de l'enduit sur les trous et les fissures et poncer. Avant de commencer à travailler, il convient de nettoyer avec une balayette ou d'aspirer le mur pour éliminer complètement la poussière de chaux.
Pré-traitement
La chaux prend l'humilité et il faut donc traiter les murs en profondeur. L'apprêt est appliqué avec un blaireau ou un rouleau. La pièce doit être bien aérée car, même si ces produits ne sont pas toxiques, ils ont une odeur souvent désagréable. Le mur ne lâche plus de poussière dès que l'apprêt est sec.
Choisir les bons matériaux pour la préparation du fond
Dans la salle à manger, on peut utiliser tous les types d'enduit. Le problème est différent pour la salle de bain ou la cuisine. Il vaut mieux choisir des matériaux résistants à l'eau car les murs sont plus souvent exposés à l'humidité, mais aussi les préférer si les murs doivent être tapissés ou peints avec des peintures à l'eau. Il existe des enduits spéciaux pour les surfaces en bois. La plupart des enduits tout prêts conviennent aussi pour ce type de travaux. Lessiver ou chauffer Les couches de laque ou de peinture ne doivent pas forcément être enlevées si elles sont encore propres. Mais il faut les rendre rugueuses pour que le papier peint ou la peinture puissent s'y accrocher. Le plus simple pour enlever une peinture est d'utiliser un pistolet à air chaud. On peut la lessiver où la décaper en utilisant une lessive employée pour les portes ou les encadrements de fenêtres laquées. Liquide ou en poudre, il faut la diluer ou la dissoudre selon sa forme et la laisser agir sur la surface peinte.
Bien aérer la pièce de travail
Que ce soit pour poncer un fond, le lessiver où le passer au pistolet à air chaud, il importe de bien aérer la pièce où l'on travaille. La poussière ou les vapeurs, même non toxiques, nuisent à la santé. Ne pas oublier d'aspirer la poussière sans attendre. Lire attentivement les notices explicatives des matériaux employés.




google utilise des cookies sur ce site pour gérer les publicités, google+ et google analytics pour en savoir plus cliquez sur ce lien : "Comment Google utilise certaines données collectées lorsque vous utilisez des sites ou applications de nos partenaires."



chercher sur le site

- Design by et contact

- Tous droits réservés


- Plan du site

- Follow aidaubricolage on Twitter

-